Accueil > L’Association > Activités > Rassemblements populaires > 5 novembre 2010 : Rassemblement à Villefort

puce5 novembre 2010 : Rassemblement à Villefort

JPEG - 100.2 ko

Un nouveau rassemblement populaire, cette fois-ci à Villefort, était organisé par l’association des Élus pour la Défense du "Cévenol" ce vendredi 5 novembre pour dénoncer les les dommages causés à l’infrastructure entre Génolhac et Alès, suite à un entretien insuffisant de cette section de voie ces dernières années. En effet, après les lacunes persistantes sur le nord de l’axe ferroviaire des Cévennes, c’est donc aussi la partie sud qui a besoin d’être soutenue.
À 14h, les élus se sont réunis pour démarrer l’assemblée générale annuelle de l’association, en présence des adhérents qu’ils avaient conviés à cette occasion. L’ensemble des informations décrivant le déroulement de la séance est repris dans le COMPTE RENDU à disposition.
Puis à 15h30 le rendez-vous était fixé en gare de Villefort, pour le passage du Cévenol "La Bastide - Marseille", son parcours étant temporairement limité en raison des travaux en cours dans les gorges de l’Allier, la rame Corail du Cévenol étant substituée au-delà par des autocars jusqu’à Clermont-Ferrand. Mais comme trop souvent, voici qu’il était annoncé avec un retard de près d’une heure ! En cause, un train croiseur mis en difficulté par des feuilles mortes tombées sur la voie...
Pendant l’attente nécessaire et jusqu’à l’arrivée finalement du "Marseille - La Bastide" qui n’avait donc pas encore franchi Villefort à la montée, les discours sont ouverts par Jean de Lescure, Vice-Président du Conseil général de la Lozère et secrétaire de l’association. Il en profite pour rappeler la nécessité de l’équilibre du territoire en ce qui concerne les moyens de transports.

JPEG - 164.6 ko
Jean DE LESCURE, Vice-Président du Conseil général de la Lozère (commission des transports)
JPEG - 171.5 ko
Jean-Jacques FAUCHER, Président de l’Association des Élus pour la Défense du Cévenol


Puis Jean-Jacques Faucher, président de l’association des élus et Maire de Brioude, prend la parole pour annoncer les avancées obtenues depuis l’automne 2008 où la ligne avait bien failli être fermée à toute circulation entre Langeac et Langogne. Heureusement, tous les trains sont encore là et il confirme que le financement du "Cévenol" sera bien pris en charge par l’État au titre des relations et trains « d’équilibre du territoire », le Président de la république l’ayant annoncé la veille lors de son déplacement à Troyes. Et il en sera de même pour "L’Aubrac" parcourant les Causses sur la ligne parallèle voisine, qui doit aussi bénéficier d’un soutien pour la relation Clermont-Ferrand / Béziers. Autre bonne nouvelle : le trafic Fret doit aussi reprendre dès la fin des travaux, a priori fin novembre et ceci grâce en particulier à l’opiniâtreté de Guy Vissac, Conseiller général de la Haute-Loire sur Langeac et Vice-Président de l’association.

JPEG - 173 ko
Luc BOURDUGE, Vice-Président du Conseil régional d’Auvergne (commission des transports)


Le Conseil régional d’Auvergne était représenté par Luc Bourduge, Vice-Président en charge des transports. Ce dernier a rappelé que si le "Cévenol" allait effectivement être soutenu pour 3 ans par l’État, la vigilance devait rester de mise car on vient d’apprendre que la relation Corail quotidienne Montluçon / Paris serait supprimée en décembre prochain, alors qu’elle est concernée au même titre que celle des Cévennes !

C’est finalement à 15h55 que "Le Cévenol" entre en gare, avec 55 minutes de retard. Il est accueilli comme à chaque fois sous les applaudissements de l’assistance et le conducteur ne manque pas de saluer la foule par un concert de klaxon deux-tons.

JPEG - 208.1 ko
Arrivée du Cévenol sous les applaudissements
JPEG - 107.9 ko
Salutations des élus au conducteur !


JPEG - 203.3 ko
Départ du Cévenol pour La Bastide - St-Laurent-les-Bains

Son départ vers le faîte de La Bastide, son terminus temporaire qui sera bientôt atteint, s’effectue peu de temps après.
Le Comité Pluraliste de Défense de la ligne Béziers/Neussargues était également présent à ce rassemblement pour soutenir sa ligne jumelle et rappeler l’importance du bon fonctionnement de ces deux voies ferroviaires du Massif-Central, essentielles en termes d’aménagement du territoire et de désenclavement.

JPEG - 190.6 ko
"La Montagne" - 06/11/2010 (1)
JPEG - 555.9 ko
"La Montagne" - 06/11/2010 (2)
JPEG - 168.2 ko
"L’Eveil de la Haute-Loire" - 11/11/2010


Rassemblement citoyen pour la défense de la gare de Villefort - 5 novembre 2010