Accueil > Actualité > Cévenol : L’engagement fort de la région Occitanie

puceCévenol : L’engagement fort de la région Occitanie


Le 14 décembre 2016 à Toulouse, lors de la restitution des États généraux du Rail et de l’Intermodalité organisée par le Conseil régional d’Occitanie - Pyrénées - Méditerranée, sa Présidente Carole DELGA a réaffirmé l’engagement de la Région dans le soutien du ferroviaire et a annoncé d’importantes mesures concernant la Ligne des Cévennes.
Des précisions ont été apportées le 6 janvier 2017 à Mende par Jean-Luc GIBELIN, Vice-Président du Conseil régional en charge des transports.
 
Ainsi, c’est désormais sous l’égide de la Région (autorité organisatrice à partir de 2018) que sera exploité le Cévenol, l’État prenant en charge le déficit d’exploitation jusqu’en 2022.
D’autre part, le montant du CPER (Contrat de Plan État-Région) 2015-2020 pour la rénovation des infrastructures, alloué à la ligne au sud de Langogne, passe de 27 M€ à 43 M€.
Des travaux importants devraient donc être engagés dans les prochaines années.
Enfin, l’État assumera le financement de matériels neufs, trois rames "Coradia Liner", qui remplaceront les rames Corail vieillissantes.
L’objectif affiché par la Région vis à vis de la Ligne des Cévennes est de rétablir une desserte directe de Paris à Marseille via Clermont-Ferrand.
 
L’Association des Élus pour la défense du Cévenol et de la ligne Paris - Nîmes - Marseille regrette l’abandon des TET (trains d’équilibre des territoires) par l’État même si celui-ci reste fortement engagé sur le Cévenol et la Ligne des Cévennes.
Elle prend acte de l’engagement de la région Occitanie - Pyrénées - Méditerranée, qui permet au Cévenol d’être maintenu sous sa responsabilité et ce, dans une configuration permettant une meilleure exploitation.
Toutefois il faudra que le troisième partenaire, à savoir la SNCF, exploitant historique, se montre à la hauteur de la confiance que lui accorde la Région.
Et c’est bien sur l’exploitation de la ligne que les efforts devront se porter, avec une véritable stratégie de promotion : commercialisation et réservation, tarification, information, maintien des guichets (La Grand’ Combe, Génolhac, Villefort, Langeac, Brassac-les-Mines - Sainte-Florine…), relèvements des vitesses, fréquences, horaires, présences de contrôleurs, roulement des engins et des personnels...
Il faudra également engager une véritable coordination avec les régions Auvergne - Rhône-Alpes et Provence - Alpes - Côte-d’Azur.
Pour l’instant, L’Association des Élus considère que le Cévenol est "sauvé" et que la Ligne des Cévennes devrait retrouver des conditions plus favorables à son développement mais elle restera vigilante et attentive au respect des engagements pris par chaque partie.
 

Reportage France 3 Languedoc-Roussillon - 10 janvier 2017 - JT régional 19/20


 

JPEG - 267.5 ko
"Midi Libre" - 2 janvier 2017
JPEG - 1.2 Mo
"Midi Libre" - 21 décembre 2016
JPEG - 667.9 ko
Midi Libre - 15 décembre 2016


JPEG - 612.4 ko
"La Marseillaise" - 19 décembre 2016
JPEG - 970.5 ko
"La Marseillaise" - 22 décembre 2016


PDF - 4.5 Mo
CPER 2015-2020 "Languedoc-Roussillon" - Volet ferroviaire
PDF - 5.5 Mo
Restitution des États généraux du Rail & de l’Intermodalité - Document de synthèse
JPEG - 717.8 ko
Communiqué de Presse - État / Région Occitanie - Pyrénées - Méditerranée - 14 décembre 2016
Reportage France 3 Languedoc-Roussillon - 19/20 - 14 décembre 2016


 

Restitution des États généraux du Rail (extrait) - Toulouse - 14 décembre 2016


 

Reportage France Bleu Gard-Lozère - Interview Jean-Luc GIBELIN & réaction d’un usager


 

JPEG - 585.2 ko
"Midi Libre" - 25 avril 2016
JPEG - 788.2 ko
"La Marseillaise" - 27 avril 2016
JPEG - 608.9 ko
"Midi Libre" - 27 avril 2016


JPEG - 880.8 ko
"Midi Libre" - 28 juillet 2016
JPEG - 591.4 ko
"La Montagne" - 3 août 2016