Accueil > Actualité > Inquiétudes et protestation au Sud !

puceInquiétudes et protestation au Sud !

De nouveaux ralentissements sont annoncés pour 2011 ! La vitesse sera ainsi abaissée à 55 km/h de Génolhac à Sainte-Cécile d’Andorge et à 60 km/h de Grand’Combe-la-Pise à Alès, entraînant à nouveau des temps de parcours plus longs...

D’autre part, du 6 juin au 3 octobre 2010 durant près de 4 mois, alors que la fréquentation est la plus forte, le parcours du "Cévenol" était origine/terminus Alès depuis le nord... Joindre Marseille relevait d’une gageure avec des correspondances quasi-impossibles et l’on pouvait parfois mettre jusqu’à 11 heures pour relier la capitale auvergnate à Marseille !
Avant cette période, les travaux côté nord ont entraîné une coupure des circulations ferroviaires au nord de Brioude. Dès l’automne, avec les travaux programmés dans les gorges de l’Allier, entraînant une coupure totale des circulations sur le tronçon central, la rame Corail ne dépassera pas La Bastide, même si elle partira enfin de Marseille...
Bref, les jours où le parcours intégral Clermont-Ferrand / Marseille a pu être possible en 2010 se comptent sans difficulté.

Malgré les nombreuses et vives protestations, venant des populations situées au sud du parcours emprunté par la Ligne des Cévennes, on n’a toujours pas compris pourquoi il avait été "réellement" impossible de prolonger le parcours du train Grandes Lignes au moins jusqu’à Nîmes cet été puisque les travaux qui étaient la cause de ces désagréments se situaient entre Miramas et Marseille ! A priori, des solutions existaient et auraient pu débloquer cette affaire mais il semble que la SNCF n’ait appliqué que des directives réglementaires...
Ci-dessous des courriers de protestation adressés à la SNCF et/ou RFF exprimant les nouvelles inquiétudes des élus de l’association ainsi qu’un article du Midi Libre qui résume la situation intenable pour les voyageurs et vacanciers qui souhaitaient rejoindre la méditerrannée en train après un séjour estival en montagne ! On notera les délais particulièrement importants entre les réponses de la SNCF et les demandes d’explications de la mairie de Génolhac (2 mois !) ou de l’association des élus (plus d’1 mois...)

JPEG - 195.4 ko
Courrier Mairie Génolhac à SNCF - 30/07/2010
JPEG - 79.3 ko
Réponse SNCF - 30/09/2010 (au courrier du 30/07/2010)


JPEG - 574 ko
Courrier Association Élus à SNCF - 05/10/2010
JPEG - 141.6 ko
Réponse SNCF - 19/11/2010 (au courrier du 05/10/2010)
JPEG - 186.9 ko
"Midi Libre" - 07/08/2010