Accueil > Actualité > La SNCF supprime les taxis-TER à Prévenchères et Concoules-Ponteils (...)

puceLa SNCF supprime les taxis-TER à Prévenchères et Concoules-Ponteils !


Il y a quelques mois, les transporteurs effectuant le service de taxis-TER rattachés aux gares de Génolhac et Villefort se sont vu signifier sans préavis la fin du contrat qui les liait à la SNCF !

 

Les élus des Hautes-Cévennes, stupéfaits, ne décollèrent pas ; d’autant qu’il semble que le service des Transports du Conseil régional, autorité organisatrice des
TER, n’ait pas été informé… Ce qu’on nomme poliment "une mauvaise
nouvelle" est surtout considéré comme un nouveau "coup tordu"
destiné à porter atteinte de façon certaine à la fréquentation de la ligne !

 

JPEG - 80.1 ko
Courrier SNCF aux transporteurs (23 avril 2012)
JPEG - 177.2 ko
Réponse Conseiller Général du Gard à SNCF (15 mai 2012)
JPEG - 286.4 ko
Compte-rendu réunion SNCF/Élus (7 juin 2012)


En effet, dès 1992, en contrepartie de la suppression de l’arrêt de trains dans les gares de Concoules-Ponteils et Prévenchères-Gorges-du-Chassezac pour accélérer les relations TER Mende <> Montpellier, il a été convenu que les communes de Prévenchères, Ponteils-et-Brésis, Concoules et Saint-André-de-Capcèze bénéficieraient de l’acheminement individualisé des voyageurs entre leur domicile et la gare la plus proche, soit Villefort, soit Génolhac. Ainsi, moyennant un appel la veille et un prix forfaitaire payé au taxi-TER, la SNCF s’était engagée à prendre en
charge le complément du coût nécessaire.

 

Dans l’urgence, une réunion, à l’initiative des collectivités locales concernées, a donc été provoquée récemment pour rencontrer les représentants de la Direction régionale SNCF de Montpellier afin de lui signifier leur profond désaccord vis-à-vis d’une décision prise unilatéralement, sans aucune concertation préalable avec les transporteurs, qu’elle a même tenté ce jour-là de mettre en cause en ce qui concerne la bonne tenue des bordereaux "clients" ! D’autre part, on s’est aperçu que depuis quelques temps la fiche-horaires TER n°9 (Nîmes - Alès - Clermont-Ferrand) omettait de mentionner l’existence du service "Taxi-TER" !
Car ce ne sont pas moins de 2200 voyageurs par an qui sont rabattus sur la gare de Génolhac et quelques centaines sur la gare de Villefort. Sont principalement concernés les employés du centre hospitalier de Ponteils-et-Brésis, sans oublier les malades et leur famille pour les visites, les salariés handicapés du CAT de la Cézarenque et les personnes âgées en maisons de retraite.

 

Face à cette décision désastreuse pour tout ce secteur géographique, les élus des Hautes-Cévennes ont demandé à la SNCF de proposer rapidement des avancées pour qu’une solution sérieuse soit trouvée et que le contrat de taxis-TER soit prolongé. Cependant, suite à une absence totale de réponse de sa part depuis le 7 juin, considérée comme une fin de non recevoir par les élus, indignés, le Président du Conseil régional et le Député de la 5ème circonscription du Gard ont été interpellés sur le sujet afin qu’un déblocage de la situation intervienne.

 

JPEG - 390.6 ko
Courrier élus à Conseil régional Languedoc-Roussillon (31 juillet 2012)
JPEG - 299.4 ko
Courrier élus à Député du Gard (31 juillet 2012)


JPEG - 183.9 ko
Courrier élus à SNCF (25 juillet 2012)
JPEG - 94.9 ko
Courrier Mairie Ponteils-et-Brésis à SNCF - 12/09/2012
JPEG - 169.1 ko
Réponse SNCF - 02/10/2012 (au courrier du 12/09/2012)