Accueil > L’Association > Activités > Rassemblements populaires > Languedoc-Roussillon : gares cévenoles en souffrance et TER en moins (...)

puceLanguedoc-Roussillon : gares cévenoles en souffrance et TER en moins !


1) Depuis la mise en service du viaduc de Courbessac le 25 mars 2013, le TER origine Génolhac (6h05) à destination de Montpellier du mardi au samedi et le TER terminus Génolhac (18h31) en provenance de Nîmes du lundi au samedi ont été supprimés. En outre, un TER origine Génolhac (14h38) à destination d’Alès ne prend pas de voyageurs les dimanches et jours fériés : un comble !

JPEG - 206.9 ko
Communiqué de presse - Génolhac - 30 avril 2013
JPEG - 177.5 ko
"La Lozère Nouvelle" - 10 mai 2013



2) Les utilisateurs des TER cévenols ont pu découvrir un nouvel affichage dans leurs
gares. Une situation préoccupante au regard de plusieurs
problèmes très concrets
 qui vont de poser à partir du lundi 1er
juillet, date de mise en
application du nouveau planning restrictif d’ouverture des guichets.

BMP - 858.4 ko

En effet :

* Le 30 juin 2013 au soir, aucun distributeur de billets n’était installé
dans gares de La Grand’ Combe, Génolhac, Villefort et Langogne ! C’était
pourtant ce à quoi l’on pouvait s’attendre, à défaut de se faire délivrer
des billets par une personne physique.

Si les contrôleurs peuvent
éditer les titres
de transport directement à bord des trains, que se passera-t-il en
cas d’affluence
(groupes, saison estivale) ? Les 3 voitures Corail du
Cévenol sont bondées en plein été au point de ne plus pouvoir se déplacer
dans les couloirs ! Panique à bord et mécontentement en perspective...

L’Association des Élus pour la Défense du
Cévenol a déjà dénoncé avec force
les fermetures des guichets le week-end dans ces gares.
Voir
article
 :

Rassemblements
du 3 mai : Soutien massif et solidarité sur toute la ligne !

mais l’entrée en vigueur du nouveau planning diminue
de surcroît l’amplitude de présence des
agents commerciaux
durant la semaine.

Désormais :

 

* Il devient impossible d’acheter un billet avant 9h (8h pour Grand’
Combe-la-Pise)
, ce qui se révèle
particulièrement pénalisant pour un usagers arrivant à l’improviste
(donc voyageur occasionnel) effectuant un trajet longue
distance
. On imagine son inquiétude ! Comment se dérouleront ses
correspondances ? Car la délivrance des billets à bord des trains ne sera pas
possible pour un trajet au-delà des gares desservies...

* Fermeture des guichets entre 12h30 et 14h
(entre 12h et 13h30 pour
Grand’ Combe-la-Pise)
, ainsi qu’après 18h (17h pour
Grand’ Combe-la-Pise)
. Donc une arrivée en fin de
journée ne permettra pas d’acheter son billet retour. À Langogne par exemple
(croisement à 19h35 des 2 TER de soirée pour
Clermont-Ferrand ou Nîmes) les voyageurs sans billet seront abandonnés
à leur propre sort...

NB : Un test pour l’achat d’un billet
longue distance a été effectué la veille de la date du changement
programmé, à partir du seul distributeur
automatique
(régional) situé en gare de La Bastide -
Saint-Laurent-les-Bains
, gare qui ne
possède plus de terminal de vente au guichet depuis de nombreuses années.
On constate que si plusieurs villes permettant l’achat d’un billet longue distance
ont bien été paramétrées, Paris, par exemple, ne figure pas dans la liste... De quoi dissuader une fois pour toutes de venir faire un séjour
touristique en Lozère
par le train !

JPEG - 427.7 ko
"Le Progrès" - 5 juillet 2013
JPEG - 226.9 ko
"Midi Libre" - 5 juillet 2013
JPEG - 233.3 ko
Délibération - Brioude - 26 juin 2013


JPEG - 505.8 ko
"La Lozère Nouvelle" - 5 juillet 2013
JPEG - 313.6 ko
"La Lozère Nouvelle" - 7 juin 2013


Une nouvelle affiche informe la clientèle que,
pour se procurer un billet, il faut dorénavant durant les heures de fermeture du guichet :

*
Disposer d’Internet en prenant ses dispositions à l’avance


OU

* Se rendre dans une gare "équipée"
d’un distributeur automatique,
la liste des gares "équipées" étant disponible sur ...Internet
 !

Et
la boucle est bouclée... D’une part, tous les usagers, vacanciers plus particulièrement, ne possèdent pas de smart
phone, et d’autre part couverture 3G n’est pas effective dans ces secteurs. Des vacanciers qui ont eu accès à Internet en début d’été ont testé l’achat en ligne de billets régionaux sur www.voyages-sncf.com) : plusieurs relations sont tout bonnement IMPOSSIBLES à éditer !

JPEG - 144.2 ko
Réponse Conseil régional Languedoc-Roussillon - 04/07/2013

Ce choix,
effectué par le Conseil régional du Languedoc-Roussillon, autorité organisatrice des trains régionaux, fait suite à une proposition de la SNCF pour
"adapter" l’offre à la demande. Mais les habitudes de la plaine ne s’appliquent pas forcément partout et surtout pas n’importe
quand... Ces secteurs touristiques de montagne sont fortement fréquentés à la belle saison et le train y est un moyen de transport très
prisé
qui ne répond pas seulement aux trajets du
quotidien (domicile-travail) ! Sans oublier l’extraordinaire tracé emprunté par la Ligne des Cévennes, référencée
par les ferroviphiles du monde entier ! La Région Auvergne, quant à elle, s’est opposé
récemment à la même proposition pour les gares situées au nord du
parcours.