Accueil > Actualité > Le « Cévenol » toujours bloqué à Nîmes !

puceLe « Cévenol » toujours bloqué à Nîmes !

Comme on pouvait s’y attendre, la "promesse" faite par Président de la SNCF le 20 novembre dernier devant la Commission parlementaire du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire à l’Assemblée nationale, qui affirmait que le « Cévenol » reviendrait à Marseille début avril 2013, n’a pas été suivie d’effets... Voir articles :
* Le Cévenol reviendrait à Marseille... à partir d’avril 2013
* Le Président de la SNCF change d’avis !

Le « Cévenol » est donc toujours bloqué à Nîmes !

De fait, la section Nîmes - Marseille étant très mal desservie en tenant compte des horaires actuels, les correspondances avec le Cévenol obligent actuellement les voyageurs en provenance ou à destination de la région PACA à attendre environ 1 heure à Nîmes, soit un allongement du temps de trajet inacceptable par rapport à la situation antérieure, déjà dégradée par rapport à celle d’origine à cause des ralentissements qui perdurent en section montagneuse !
L’association des usagers de la gare d’Arles, ADUGARE, a du également intervenir d’urgence auprès du Conseil régional de Provence - Alpes - Côte-d’Azur pour demander que soient enfin améliorées les relations ferroviaires avec la région Languedoc-Roussillon, et ainsi venir au secours des personnes travaillant sur Nîmes. En effet, depuis la suppression du Cévenol entre Nîmes et Marseille, les provençaux sont très pénalisés et particulièrement ceux qui effectuent des trajets domicile-travail et pour qui les conditions de transports se sont sérieusement dégradées... Leur voyage relève désormais d’une gageure ! À ce jour, les pourparlers sont en cours entre les deux régions mais les espoirs de voir évoluer la situation avant 2014 sont minces...

JPEG - 154.5 ko
Courrier Association Élus à SNCF - 26/03/2013

L’Association des Élus pour la Défense du Cévenol a donc demandé instamment au Président de la SNCF, dans un récent courrier (voir ci-contre), de rétablir le parcours du Cévenol dans son intégralité, donc jusqu’à Marseille eu égard au respect du Code des Transports, dont un article n’aurait pas été respecté !
Sans réaction de la part de la SNCF, l’association envisage un recours en contentieux devant le tribunal administratif pour obtenir satisfaction.

JPEG - 75.2 ko
"La Montagne" - 31 mars 2013
JPEG - 155.3 ko
"MarsActu" - 5 avril 2013
JPEG - 264.3 ko
"La Provence" - 16 avril 2013