Accueil > Actualité > Monistrol-d’Allier : Nouvel arrêt du Cévenol durant la saison touristique

puceMonistrol-d’Allier : Nouvel arrêt du Cévenol durant la saison touristique


Jusqu’alors, seuls les TER desservaient la gare de Monistrol-d’Allier. Afin de valoriser les territoires ruraux en zone touristique, SNCF InterCités a décidé d’y faire également marquer l’arrêt au train Le Cévenol depuis début avril 2016 et jusqu’à la fin des vacances d’été.
Départs tous les jours à 14h45 vers Nîmes (correspondance possible pour Marseille) et 17h19 vers Clermont-Ferrand (correspondance possible pour Paris).

 

JPEG - 417.3 ko

 

La relation de mi-journée parcourant l’intégralité de la ligne des Cévennes dessert donc désormais le cœur des gorges de l’Allier durant la saison touristique, en sus des deux autres possibilités offertes en TER : départs vers Nîmes à 8h37 du lundi au vendredi (9h19 le samedi) et 18h32 tous les jours, vers Clermont-Ferrand à 11h22 tous les jours et 20h38 tous les jours sauf les samedis.

 

Les achats des billets sont possibles depuis Monistrol-d’Allier à bord du train mais seulement jusqu’aux terminus de Clermont-Ferrand ou Nîmes. Le site Internet de vente en ligne de la SNCF a été actualisé en conséquence mais il est recommandé aux usagers de se rendre aux guichets des gares encadrantes de Langogne ou Langeac, disposant d’un terminal de vente, pour se procurer des billets longue distance (trajets comportant une correspondance avec un train à réservation obligatoire par exemple). La présence d’un agent commercial leur permettra d’obtenir tous les renseignements utiles complémentaires.

 

L’arrêt supplémentaire saisonnier du Cévenol dans les gorges de l’Allier permettra un développement des activités touristiques qui y sont liées et rendra un meilleur service de proximité aux populations et aux vacanciers.

 

Cependant, depuis fin janvier 2016, l’exploitation du Cévenol est assurée avec du matériel régional et non plus en rame Corail, pourtant plus confortable et d’une plus grande capacité ! En effet, les engins diesel de traction tombaient en panne régulièrement et ne permettaient plus d’assurer correctement la régularité des circulations. Mais la SNCF n’abandonne pas l’idée de remettre en service la rame Corail sur Le Cévenol "dès que possible"...