Accueil > Actualité > Promotion de la ligne : Élus et usagers prennent la com’ en charge (...)

pucePromotion de la ligne : Élus et usagers prennent la com’ en charge !

Désormais, alors que débute la saison touristique estivale, les élus de l’Association de défense du Cévenol et de la ligne Paris - Clermont-Ferrand - Nîmes affichent clairement leur message, destiné à informer les vacanciers qui souhaitent découvrir la Ligne des Cévennes mais aussi à sensibiliser les populations sur la nécessité de promouvoir davantage cet axe ferroviaire, vital pour l’équilibre de leurs territoires !
Depuis peu en effet, dans toutes les localités concernées par la desserte, on peut observer en bonne place, panneaux et banderoles vantant l’offre existante et les splendeurs du parcours.

JPEG - 299.1 ko
"La Lozère Nouvelle" - 16 mai 2014
JPEG - 201.8 ko
"Le Progrès" - 3 mai 2014
JPEG - 321.5 ko
CHAPEAUROUX


En effet, après avoir réitéré les demandes auprès de la SNCF pour lui demander de réaliser une campagne de communication vis à vis de cette relation exceptionnelle à caractère national, celle-ci n’a jamais engagé quoi que ce soit ni fait le moindre effort en ce sens...
Face au manque de volonté et à l’inertie de l’exploitant, ce sont donc les élus de l’Association, aidés par les usagers et défenseurs de la ligne, qui ont décidé de se prendre en main pour réaliser une opération de grande ampleur.

JPEG - 89.7 ko
BRIOUDE
JPEG - 1.9 Mo
LANGEAC
JPEG - 552.6 ko
LANGOGNE


JPEG - 539.3 ko
ALLEYRAS
JPEG - 539.4 ko
MONISTROL-D’ALLIER


* Au niveau régional, pour les trains du réseau TER, la Direction régionale SNCF de Clermont-Ferrand n’a jamais donné suite aux échanges constructifs qui avaient eu lieu lors d’une réunion organisée à Langeac en juillet 2011. À cette occasion, les représentants de la SNCF dont M. Alain PONTOISE Directeur délégué TER de l’époque, invités à y participer, avaient convenu qu’il y avait effectivement une faiblesse en matière de communication au sujet de la Ligne des Cévennes et qu’il fallait "étudier" l’édition d’une documentation commerciale dédiée, à disposition du public dans les présentoirs.
Aujourd’hui, on constate même le contraire avec effarement : la SNCF vient de refuser la diffusion dans les gares, de superbes dépliants et affiches édités au printemps à cette fin, aux frais de l’Association des Élus...

Alors que la Région Auvergne, Autorité Organisatrice des TER, a investi fortement pour obtenir une desserte de qualité et une remise à niveau de l’infrastructure, cette réaction est d’autant plus incompréhensible et contre productive ! C’est pourquoi, M. René SOUCHON, Président du Conseil régional d’Auvergne, a exprimé son indignation dans un courrier (cliquer sur le lien pour le visualiser) envoyé à la SNCF le 22 mai dernier.

JPEG - 151.4 ko
LUC
JPEG - 539.1 ko
VILLEFORT


* Au niveau national, en ce qui concerne le TET InterCités Le Cévenol, à l’occasion d’une entrevue à Paris en novembre 2011 entre l’Association des Élus et la Direction générale de la SNCF, parmi les nombreuses doléances rappelées de vive voix, la demande de documentation pour promouvoir commercialement la Ligne des Cévennes figurait dans la liste. Le Directeur InterCités de l’époque, M. Christophe FANICHET, et son collaborateur avaient "promis" d’étudier la question et de faire "quelque chose" pour mieux porter à la connaissance de la "clientèle" la relation InterCités Clermont-Ferrand - Marseille par Langogne... Résultat : RIEN !

JPEG - 158.3 ko
LA BASTIDE - SAINT-LAURENT-LES-BAINS
JPEG - 632.2 ko
GÉNOLHAC


À l’heure actuelle, de nombreux usagers continuent à signaler qu’aux guichets des gares de Clermont-Ferrand et Nîmes, la proposition coûteuse de passer par Lyon pour relier les deux villes persiste, et le "forcing" pour tenter de faire emprunter le TGV continue !
D’autre part, le paramétrage du site Internet de vente officiel des billets SNCF n’est pas à la hauteur de l’attente des "clients", dont les recherches n’aboutissent pas...
Pire, le Collectif des usagers des Transports du Haut-Allier a découvert que le site Internet www.intercites.sncf.com était obsolète, qu’il continue d’indiquer l’existence de la relation directe Clermont-Ferrand - Marseille, malheureusement limitée à Nîmes depuis 2013, mais que les gares du parcours n’y figurent pas (!), pas plus que l’option d’achat de billets à tarifs réduits temporaires. Le résumé des mésaventures d’un internaute ayant souhaité réserver un billet pour un parcours entre Clermont-Ferrand et Nîmes est résumé dans cet article (cliquer sur le lien pour le visualiser) fort instructif !
Face à cette situation ubuesque, ce collectif a informé l’Association des Élus qu’il avait envoyé un courrier au Ministère des Transports, Autorité Organisatrice des TET, pour lui demander "s’il s’agissait d’une volonté délibérée de détourner et d’exclure les usagers du train Intercités Le Cévenol" ?

DÉPLIANTS & FLYERS




AFFICHES